dimanche 10 décembre 2017

Dans ma bulle*

Il fait gris, froid, venteux, pluvieux, neigeux (rayez la mention inutile). Bref, l'automne est déjà bien installé et l'hiver approche à grands pas. Quand je rentre à la Maison chaque soir, il fait nuit et j'ai passé au minimum 35 minutes sur la route en fin de journée. Les Littles sont généralement surexcitées, tout le monde a quelque chose d'urgent à me raconter en simultané (le Presque Mari aussi) et la course contre la montre est lancée pour arriver, en 2 heures à préparer le repas, doucher tout le monde, veiller à ce que chacune finisse sa soupe, pister le brossage des dents et mettre les 3 au lit l'une après l'autre en veillant à leur accorder un peu de temps à chacune individuellement. J'avoue que çertains soir je perds patience quand l'une ou l'autre me rappelle une, deux ou trois fois parce qu'elle a soif, a perdu le doudou, a peur du renard qui est venu manger les poules de son cousin (mais il n'y a pas de renard dans la Maison et puis on a pas de poules, chérie 🙄).

Bref, j'attend avec impatience ce moment où je vais pouvoir me faire une tisane et checker mon fil d'actu, affalée sur mon canapé avec une bougie parfumée qui se consume à proximité. 


À l'automne, alors que nous nous promenions dans une jardinerie du coin, les Littles ont été attirées par de savoureuses senteurs parfumées qui provenaient d'un rayonnage de bougies. Nous avons découvert les YankeeCandles et leurs parfums gourmands. Pour leur faire plaisir, nous avons pris 3 petites bougies aux senteurs légères. La semaine suivante, j'ai reçu un communiqué de presse m'informant de la sortie de la collection "cookie swap" aux parfums plus gourmands les uns que les autres que l'on m'a fort gentiment proposé de tester. J'ai donc reçu une jarre au parfum biscuit choco-caramel (vous pouvez aussi retrouver pain d'épice au sucre glace ou sablés à la confiture)

Voici ce que j'ai aimé:

 - La présentation dans la bonbonnière. Je trouve que cela se fond parfaitement dans ma déco hygge et cocooning.
- L'odeur est très présente même sans allumer la mèche. Si l'on souhaite en profiter pour embaumer la Maison, il suffit de laisser le couvercle de la jarre ouvert.
- Pour moi, la senteur choco-caramel est un peu too much. Le Presque Mari et les Littles ne sont pas du tout de cet avis et l'aiment beaucoup.


C'est ainsi que je passe mes soirées ces derniers temps: sous mon plaid, avec ma tablette, un bouquin ou un magazine. Je savoure le calme de la Maison, j'écoute d'une oreille distraite les séries ou émissions que regarde le Presque Mari, je regarde danser la flamme de la bougie. Ces moments de pause où je suis dans ma bulle me permettent de déconnecter et de recharger mes batteries pour la journée du lendemain qui sera au minimum aussi chargée que celle qui s'achève.

Et toi team Candle or not?


*Merci à Yankee Candle et Marie-Eve pour ce test.

vendredi 1 décembre 2017

35 ans



Ce moment est juste parfait: mes 3 Littles qui soufflent les bougies de mon 35ème anniversaire juste après avoir chanté en chœur "Joyeux anniversaire Maman"!

35 ans. Un tournant dans la vie. Un virage un peu flippant qui vous propulse directement face aux 40 tant redoutés. Un tourbillon vertigineux vient d'engloutir une décennie sans que je m'en soit rendue compte (hier encore j'avais 25 ans bordel!).

J'ai l'impression d'avoir franchi une étape avec ce chiffre au compteur désormais. J'ai ce sentiment d'avoir posé les bases et les jalons de ma vie future. Seulement maintenant. Et maintenant seulement la vie d'adulte va commencer.

C'est un sentiment qui n'est pas du tout morose au contraire. Je me sens mieux armée aujourd'hui pour me lancer.

À 20 ans, on teste, on essaie, on avance sans se poser de questions, on est sûrs de soi par moments et plein de doutes la seconde d'après.
À 35 ans, on a essuyé pas mal de revers donc on a appris à s'en protéger. On sait prendre le recul et la distance nécessaire vis à vis des événements. Les difficultés et les coups durs nous ont permis de développer tout un tas de compétences pour y faire face et avec le recul, on se dit qu'on a géré et surtout qu'on est capable de gérer en toute circonstance. On a les ressources et on le sait.

À 20 ans, on a des rêves plein la tête: boulot, enfants, maison, voyages et autre...
À 35 ans, on a déjà checké une partie de la liste (et c'est très satisfaisant) mais il nous reste plein de rêves et de projets à accomplir.

Mes 35 ans à moi résonnent comme un nouveau départ après la (longue) parenthèse de la maternité. Construire une famille était sur ma liste. La prochaine étape étant de mener cette famille à bon port, tout en cultivant d'autres champs comme mes loisirs, mes envies créatrices, mes envies de voyage et de réalisation personnelle, sans oublier évidemment ma vie professionnelle.

Happy 35 to me! (Tenir un Blog est un exercice incroyablement narcissique 😊).

jeudi 30 novembre 2017

Novembre 2017


J'ai débuté ce mois de novembre par un grand ménage et un grand tri.
Un ménage d'automne pour préparer ma Maison pour l'hiver. Faire du vide pour accueillir de nouvelles choses dans notre vie et marquer le passage d'une étape avec les filles qui grandissent.

Nous avons repris le chemin de l'école et du travail après d'agréables vacances de la Toussaint. Nous avons surnagé la première quinzaine entre boulot, course quotidienne et encore des microbes (genre fièvres isolées et gastro). Les week-ends nous ont permis de reprendre notre souffle tous les 5. Rien d'extraordinaire: du ménage, les lessives hebdomadaires, un peu de télé, notre calendrier de l'Avent pris chez Cultura à décorer.


 Les deux grandes ont passé le week-end dernier chez leurs grands-parents ce qui nous a permis de profiter de notre petite dernière. Et cette éternelle question: comment ais-je pu me sentir débordée lorsque je n'en avais qu'une?

Ce mois-ci, nous avons évoqué Noël à petite dose. Nous avons fait et expédié les lettres au Père Noël et confirmé à Little 1 ce qu'elle savait déjà: il n'existe pas mais elle est désormais notre complice pour faire perdurer la magie de Noël avec ses petites sœurs, tache dont elle s'acquitte à merveille.

La neige est venue nous faire un petit coucou rapide en début de mois. Il a fait plus doux ensuite. Puis elle s'est invitée à nouveau ces derniers jours.


Un mois tout simple en apparence...


mardi 28 novembre 2017

Mon calendrier de l'Avent: 24 bonheurs quotidiens pour attendre Noël

En bonne Noël addict (je pars en rehab en janvier promis), la période de l'Avent me rend aussi joyeuse à 35 ans qu'à 5 ans. Je n'ai donc pas fini de vous soûler jusqu'à plus soif avec ça sur les réseaux sociaux (en même temps le vin chaud, c'est de saison 😜).

Aujourd'hui, j'ai décidé de répondre au TAG de Sarah du blog Boots and Pepper (excellent blog, je recommande) afin de vous présenter MON calendrier de l'Avent à moi, celui que je savourerai chaque jour de décembre: mon calendrier de petits bonheurs quotidiens.


1- Le 1er décembre, c'est mon anniversaire! Je veux ouvrir la première fenêtre de notre calendrier de l'Avent (Home Made cette année) avec mes Littles le matin du 1er en piaffant d'excitation et retrouver ma tribu le soir pour souffler avec eux ma 35ème bougie.

2- Décorer notre nouveau sapin (il faut qu'on investisse quand même cette année pour un plus grand et plus beau) et installer nos décorations dans la maison.

3- Manger sans complexe du chocolat avec mon café de 10 heures, mon thé de 16 heures et ma tisane du soir.

4- Allumer mes petites bougies parfumées dès que les Littles sont couchées.

5- Attendre les réponses aux lettres qu'on a envoyé au Père Noël.

6- Prendre le train pour Paris et savourer 3 journées à ne penser qu'à moi (bon en vrai, c'est pour le travail MAIS le matin et le soir, je n'aurais que moi à préparer, nourrir et habiller et rien que ça c'est réjouissant).

7- Profiter de mon séjour Parisien pour admirer les décorations de Noël et les vitrines des grands magasins.

8- Diner avec un vieux copain et disserter des heures sur nos vies, nos souvenirs, le temps qui passe, nos envies et nos projets.

9- Faire des Bredeles   avec les Littles comme tous les ans.

10- Tenter des Bretzels maison (mes racines alsaciennes bouillonnent en ce moment).

11- Emmener les Littles voir les illuminations du coin et s'extasier avec elles.

12- Profiter des fêtes de Noël de l'école, du travail de Papa et de la commune pour se mettre dans l'ambiance.

13- Prendre une bonne dose de vitamines pour slalomer entre les virus.

14- Me tartiner de crème pour les mains l'Occitane en Provence au Karité.

15- Flâner sur un marché de Noël.

16- Passer des soirées DVD sous le plaid avec mon Presque Mari quand les Littles sont couchées.

17- Commencer les vacances par un bon massage Ayurvédique, mon kiff absolu . OK ça ne fait pas Noël. Mais c'est ma liste, j'écris ce que je veux.

18- Profiter des vacances pour lire 2 ou 3 bons romans.

19- Aller en forêt cueillir des branches de houx et de sapin pour parfaire la déco de la maison.

20- Faire découvrir à mes Littles des grands classiques de saison du genre "Le Père Noël est une Ordure" "Maman, j'ai raté l'avion",...

21- Boucler et empaqueter en douce les derniers cadeaux de Noël en buvant du vin chaud.

22- Espérer fortement qu'on ait un peu de neige pour l'ambiance.

23- Savourer par avance les bons petits plats préparés par Papa-Maman/Beau Papa-Belle Maman et se dire qu'on a de la chance de les avoir près de nous.

24- Passer les fêtes entourés de ceux qu'on aime, rire et passer du bon temps (en ayant une pensée pour ceux qui seront loin cette année, ils se reconnaitront).

Voilà pour moi. Et toi? As-tu pensé à te faire un petit calendrier de l'Avent? Essaie de le rédiger, tu verras c'est très chouette comme exercice. Et si tu es blogueur(se), n'hésites pas à participer au TAG et envois le lien de ton billet à Sarah.

Je vous souhaite une belle entrée dans la période de l'Avent.

mercredi 1 novembre 2017

C'était octobre 2017

A peine le temps de se remettre du rush de la rentrée que le mois d'octobre a débuté sur les chapeaux de roues comme tous les ans avec l'anniversaire de miss Little 1 dès le début du mois. Pour ses 8 ans, elle a choisi un thème "reine de la mode". Une après-midi plutôt simple à gérer avec un nombre d'invités raisonnables (contrairement à l'an dernier) et une grande fille ravie de sa journée.

Le rythme de cette nouvelle année a commencé à se prendre. J'adore vraiment le mois d'octobre. C'est un mois plus light que septembre. Il y a encore de très belles journées. La nature se pare de toutes ces teintes qui m'émerveillent chaque année. J'ai l'impression de vivre au milieu d'une toile de maître quand j'ouvre mes volets, quand je conduis pour aller au travail, quand je me balade dans les bois. Je profite aussi de la chaleur de ma Petite Maison quand les premiers frimas pointent le bout de leur museau gelé.

(Pardon pour la qualité de la photo qui reflète si mal les couleurs pourtant flamboyantes)

J'ai aussi pris le temps de réaménager et de redécorer un peu mon intérieur laissé à l'abandon depuis la naissance de Little 3 et j'y ai pris beaucoup de plaisir.

En parlant de plaisir, je profite pleinement aujourd'hui de mes petits bonheurs quotidiens à tel point que j'ai écrit sur le sujet (ici).

Little 3 a eu 2 ans à la fin du mois. Une journée que nous avons passé en famille. Je suis émue, heureuse et soulagée (oui soulagée) qu'elle ait passé ce cap ce qui signifie la fin des dents qui poussent (donc des nuits pourries à rallonge), des risques d'infarctus 50 fois par jour ("ne grimpe pas là dessus", "attention au rebord de la cheminée", "ne met pas ça à la bouche"...). Nous pouvons avoir une quasi conversation avec elle, elle joue seule ou avec ses sœurs, est toujours très câline par contre bonjour le Terrible Two! Mais comme avec elle nous avions eu le Terrible New Born ainsi que le Terrible 1, ce ne sont pas de petites monstrueuses crises d'opposition qui vont nous effrayer (du moment qu'on dort la nuit).

Les vacances de la Toussaint ont commencé pour le plus grand bonheur de tout le monde. Il y a eu des journées au centre de loisirs pour les unes (elles ont adoré l'escalade et la sortie ciné comme que de simplement rester jouer au centre) ou chez Nounou pour l'autre, des journées chez les grands-parents et avec les cousins, une sortie en famille au cinéma (My Little Pony avec le Presque Mari oui oui), suivi d'un repas Fast Food et d'un tour chez Villaverde où nous avons pu admirer les décos de Noël : un espace entier qui a fasciné mes Littles déjà réjouies par l'arrivée des premiers catalogues de jouets quelques jours avant (nous étions le 29 octobre donc). 

Puis elles ont fêté Halloween (une grande première pour les Littles 2&3, Little 1 ayant déjà pris de l'avance l'an dernier chez son oncle). Cette année, elles ont retrouvé les copines et ont sonné à quelques maisons ciblées. Nous avons pris des photos, fait un goûter d'Halloween et elles ont joué et dansé. Du pur plaisir.


Enfin l'événement du mois, c'est Little 2 qui a fait sauté les petites roulettes du vélo et qui a définivement relégué la draisienne à sa frangine!

Et vous, ce mois d'octobre?


dimanche 29 octobre 2017

Mes petits bonheurs

Ce soir, je suis d'humeur joyeuse. Plus précisément je suis heureuse. Depuis que mes nuits sont plus régulières et que la fatigue qui me collait à la peau depuis deux ans commence à s'estomper, je regarde mon joli monde sans filtre et ce que je vois me comble de joie.

Voici tout ce qui me rend heureuse en ce moment (liste non exhaustive):

- Observer mes 3 Littles jouer ensemble, s'inventer des histoires, se câliner et se consoler quand l'une d'entre elle a un chagrin.


- Quand elles regardent la télé, blotties les unes contre les autres, je les observe et je les trouve tellement craquantes que mon cœur s'emballe de bonheur.

- Dans le même registre, j'adore les voir grandir, être surprise quand l'une ou l'autre sait faire quelque chose de nouveau. Tous ces moments où je les trouve formidables, où je suis épatée de tout ce qu'elles savent déjà faire. Quand l'émotion se dispute avec la fierté et que vibre la fibre maternelle.



- J'adore quand mon Presque Mari leur explique des choses, la vie et tout.

- J'adore savoir que chaque soir, nous nous retrouvons tous les cinq. Pour ceux qui nous connaissent,  vous savez que ce type de routine quotidienne est assez récente et presque un luxe pour nous (le Presque Mari ayant travaillé en déplacement pendant 12 ans). Nous avons enfin l'impression de vivre une vraie vie de famille.

- Depuis nos vacances en Bretagne cet été, nous faisons de plus en plus de sorties agréables tous les cinq. La logistique est moins lourde avec un enfant de 2 ans qu'avec un bébé et c'est cool pour les plus grandes aussi.

- Je dépense une grande partie du budget familial (mais je vais me calmer chéri, hein?)  en mobilier et décoration depuis quelques semaines. Ces deux dernières années, nous étions en mode "survivor" et j'avais laissé tomber la maison (et plein d'autres choses d'ailleurs). Aujourd'hui, je retrouve le goût et l'envie de nous aménager un nid douillet.

- Je continue la pâtisserie et je tente des nouveaux trucs. Je cuisine même des légumes en mixant les épices (ce qui a un peu moins de succès quand même) mais je prend plaisir à prendre le temps de cuisiner.

- J'aime quand je réussi à m'échapper de temps en temps et retrouver ce fameux "temps pour moi": une virée chez le coiffeur, une balade dans la nature, des longueurs à la piscine, une soirée entre copines et le graal, une soirée en amoureux (vous avez vu la subtile demande de baby-sitting à lire entre les lignes 😉).

- J'ai aussi plein de projets pour nous. J'ai envie de profiter pleinement de ces quelques années que j'imagine plus posées (avant que l'adolescence de Little 1 ne pointe le bout de son nez).

- Aujourd'hui, j'engrange les bons moments, les petits et les grands bonheurs pour les ajouter à ma collection de souvenirs précieux.

NB: Cet article guimauve et bisounours est rédigé sans l'aide d'aucune substance, alcool ou autre (Quoique, j'ai vu My Little Pony au cinéma cet après-midi 🤔).

dimanche 1 octobre 2017

Retour sur le mois de Septembre 2017

Allez, c'est parti pour la rétrospective du mois:


En Septembre, Little 1 a fait sa rentrée en CE2. Ne parvenant pas à faire un choix entre la Danse Classique et le Judo, elle fait...les deux. J’émets quelques réserves cependant car je crains qu'elle ne soit fatiguée par ce rythme à la longue. Enfin à voir. Nous avons fait une journée mère-fille en tête à tête et ça nous a fait un bien fou: au programme: coiffeur, perçage des oreilles, MacDo à midi et shopping. Une échappée dans le quotidien et le plaisir de profiter l'une de l'autre sans interruption ni intrusion de petites sœurs. J'envisage évidemment de prévoir le même type de journée avec Little 2 et d'autres moments seule avec Little 3.

Little 2 est entrée en Moyenne Section. Elle peste parce qu'elle doit encore faire la sieste à l'école et râle parce qu'elle mange à la cantine tous les jours. Pas sûr que l'engouement scolaire ne la porte encore cette année. Elle a laissé tombé la Baby Gym pour la Danse Classique et enfile son Tutu dès qu'elle sort de l'école. Little 2 est la pro du déguisement ou du style "personnel". Anticonformiste jusqu'au bout des ongles, alors que son ainée est très conventionnelle. Bref, deux tempéraments opposés qui s'affirment de plus en plus et qui font s'alterner les périodes de complicité et celles d'affrontement.

Little 3 effectue sa dernière année chez Nounou. Elle adore aller enquiquiner ses sœurs, exige d'obtenir immédiatement le jouet qu'elles ont dans les mains et nous avons commis l'erreur au départ de demander aux grandes de céder car "elle est petite, elle ne comprend pas" (et aussi pour avoir la paix et stopper les hurlements de Little 3)... avant de réaliser qu'elle comprenait très bien ce qu'elle faisait et prenait ainsi le dessus sur tout le monde. Quels incorrigibles parents naïfs nous sommes!

Quand elles ne sont pas en train de brailler pour une raison ou une autre, nous profitons pleinement de leurs câlins-bisous et de ces moments de grâce où elles partagent un jeu, un goûter, une blague ou autre à trois et qui nous font oublier tout le reste.

Avec le temps froid et pluvieux qui a accompagné la rentrée, les microbes ont fait un retour fracassant dans notre Petite Maison (alors que je pensais avoir été bien claire avec eux et que j’espérais ne pas les revoir  avant un bon moment): bronchite, toux, rhino, laryngite,... Nous y sommes tous passés et bien entendu, ça m'a mise à plat de suite. Depuis, je nous bourre de vitamine C, oranges, kiwis, gelée royale, levure de bière,.... Aucune envie de repasser un hiver comme l'an dernier.

J’espérais avoir le temps, ainsi que mon Presque Mari, de pouvoir faire une activité aussi chacun de notre côté, mais le planning est beaucoup trop chargé la semaine et nous nous écroulons de fatigue chaque weekend. Du coup, j'essaie d'aller à la piscine 2 à 3 fois par mois et lui fait un tour en moto de temps à autre pour s'aérer.

Il nous a bien fallu 3 semaines pour se caler un rythme. J'ai passé le mois totalement submergée et je commence seulement à me faire à ce nouveau tempo qui rythmera cette nouvelle année. J'essaye de rester vigilante autant que possible sur les signaux d'alerte de ma fatigue. Encore une fois, les mauvais souvenirs des deux dernières années me poursuivent et me terrifient. Heureusement, le sommeil de Little 3 est moins anarchique.

J'essaie de m'organiser un maximum: planification des repas, courses, ménage, garde des enfants... Mais même comme ça, je me rends compte chaque semaine que certaines choses ne pourront pas être faites, surtout si j'ai le malheur de m'accorder une matinée pour aller nager ou une journée avec une de mes Littles, une amie ou autre. Je n'ai toujours pas trouvé le moyen de faire rentrer quatre journées en une. Alors, je laisse tomber le moins urgent: les vêtements ne seront jamais pliés (certainement pas repassés) ni rangés dans les armoires. Chaque soir, je pioche le linge propre en vrac dans les panières et ça sera ainsi toute la semaine. Sur le principe et objectivement, je suis clémente avec moi-même. En réalité, je dois composer quotidiennement avec ce sentiment de culpabilité de n'être pas à la hauteur, d'être un peu partout à la fois: à peu près maitresse de maison quand je ne fais le ménage qu'une fois par quinzaine, à peu près Maman quand je n'ai que peu de contacts avec l'école (les horaires de l'école ne correspondant pas avec mes horaires à moi sans compter le temps de trajet pour me rendre sur mon lieu de travail), à peu près mauvaise professionnelle quand je dois appeler ma directrice pour l'informer que je prends ma sixième journée enfant malade de l'année ou que je laisse mon téléphone en vibreur en réunion pour échanger des SMS avec la Nounou pour savoir si Little 3 a eu de la fièvre. Je me sens nulle quand tous les soirs, je promets à chacune que demain soir, je leur lirai un petit livre ou que je resterai plus longtemps à discuter et que le lendemain, je suis dans le même état de fatigue et que je n'ai qu'une envie c'est qu'elles s'endorment rapidement. Je me sens nulle quand mon Presque Mari se plaint que je ne lui consacre pas assez de temps et d'attention. Je me sens égoïste quand je fais la sourde oreille lors du troisième rappel de l'Association de Parents d’Élèves qui se meure faute de parents motivés et disponibles pour s'investir. Objectivement, je sais que je ne peux pas être partout et répondre à tout le monde. J'aimerai crier haut et fort que je m'en fout, que j'assume de dire non aux uns et aux autres mais j'ai toujours ce sentiment de culpabilité qui me poursuit. L'idée sous-jacente que si je faisais un petit effort, je pourrais encore donner plus à tout le monde. Et je sais qu'une telle pensée est aussi nocive que la culpabilité.

Voici un petit aperçu des préoccupations qui ont accompagné cette rentrée scolaire, période à haut risque de décompensation parentale. Je dois admettre que je préfère être à la fin qu'au début de ce mois de septembre.

Et chez vous, ça a donné quoi?